ACTIVITÉS ROYANNAISES

La saison passée, les classements se sont révélés largement favorables à l'élevage et au programme français des courses de pur-sang arabes.

Dans cette spécialité Thomas Fourcy, à la tête d'une écurie en constant développement, conserve son titre grâce à des éléments de classe comme Aba Ath qui a su suivre l'exemple de Mister Ginoux. C'est donc sur notre sol qu'il faut élever, entraîner et faire courir des pur-sang arabes français. Les chiffres le prouvent. Par la qualité de leurs services, des professionnels ont créé une attractivité pour cette filière équine.

François Nicolle en grande forme en ce début de saison a souhaité partir à l'assaut de Cheltenham lors de son célèbre festival, au cours d'un meeting phare du 15 au 18 mars. A ce sujet il déclarait à Paris-Turf :" cela fait longtemps que je souhaitais envoyer des chevaux à Cheltenham, l'occasion se présente et je la saisis." Il devrait faire appel à un jockey anglais ou irlandais outre manche.

Pour sa part, le champion Bonito du Berlais prépare sa rentrée. Il va évoluer en steeple contre ses aînés. Le 5 ans de l'entraînement d'Arnaud Chaillé-Chaillé sera une des vedettes de la saison. Le concernant, son mentor a déclaré à Ludovic Hellier de Paris-Turf:" Bonito du Berlais a bien évolué physiquement. Il a pris de la force; il ira sur le steeple pour apprendre son métier au cours du premier semestre." Bonito dressé sur les gros obstacles aura peut-être le Grand Steeple en point de mire. Parmi les bonnes cartouches de la maison, citons Fiestine, Kahyadam, Lachlan Bridge, Triana du Berlais, Perfect Impulse ou encore Vahiné du Berlais.

Une bien belle video sur You Tube présente en musique l'entraînement de Guillaume Macaire où le célèbre professionnel explique son mode d'entraînement loin de toute pollution. Le 17 février, c'est chez lui qu'Anthony Patrick Mc Coy, un des meilleurs jockeys de tous les temps anobli par la reine d'Angleterre, s'est mis en selle sur ses sauteurs. Rappelons que la saison passée Guillaume Macaire a surclassé ses adversaires en remportant 282 victoires dont 8 groupes à Paris soit une course sur quatre à Auteuil. Le royannais avait une très confortable avance sur ses adversaires, il devrait poursuivre sur sa lancée...
Albert AELION

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire