REPRISE DE L'OBSTACLE : LE MATCH DES ROYANNAIS . ..



   Ludovic Hellier journaliste à Paris-Turf écrivait dernièrement dans le quotidien hippique : " La domination des entraîneurs installés à Royan donne le vertige sous l'impulsion des rouleaux compresseurs que sont Guillaume Macaire et François Nicolle."

En effet, les charentais ont frappé fort dès le début de la saison d'obstacle 2018. Leurs sauteurs qui ne quittent plus les sommets, ont rafflé près de la moitié de la mise. Le match, la confrontation Macaire-Nicolle a donné le ton d'entrée de jeu. Le 4 mars à Auteuil, 6 épreuves sont tombées dans leur escarcelle. Le lendemain à Compiègne, ils se sont encore taillé la part du lion avec 5 nouveaux succès dont une victoire Macaire dans le quinté. D'où cette interrogation : François Nicolle, le dauphin officiel qui a battu ses records personnels de gains en 2016 et 2017 peut il gravir une nouvelle étape en devenant tête de liste des entraîneurs d'obstacle en 2018? Guillaume Macaire qui souhaiterait enlever un troisième Grand Steeple-Chase de Paris avec So French, n'a pas dit son dernier mot. A ce sujet, François Nicolle déclarait dans Paris-Turf :" Rien n'est jamais acquis, je suis reconnaissant envers mes propriétaires et les membres de mon équipe qui me permettent de confirmer d'année en année. Dommage que la concurrence ne soit pas plus diversifiée, mieux répartie."
Pour sa part Guillaume Macaire devait dire à son tour :" Je ne cours plus après les records, ce à quoi j'aspire c'est d'abord d'exercer mon métier en accord avec moi-même."

Quant au voisinage, il brille d'une efficacité redoutable. Arnaud Chaillé-Chaillé ne quitte plus les sommets depuis plusieurs années, Thomas Fourcy et Isabelle Gallorini ne cessent de monter en puissance. Ainsi Chinco Star entraîné par Isabelle Gallorini, élevé par son père Jean-Paul et portant la célèbre casaque Zingaro a laissé une très forte impression le 4 mars en s'imposant dans un style prometteur. C'était aussi la première victoire en steeple à Auteuil d'Isabelle: tout va très bien à Royan...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire